Bandeau
Etude monographique du 0,50F Marianne de Béquet
Sa naissance, sa production, son utilisation postale

Ce site philatélique étudie le timbre 0,50F Marianne de Béquet, depuis sa conception jusqu’à son utilisation postale en passant par les différentes présentations dont il a fait l’objet.

logo article ou rubrique
Dates remarquables concernant le 0,50F Marianne de Béquet
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

    traductions de cet article :
  • English

Introduction

Émis à l’occasion du changement de tarif du 4.1.1971, le timbre 0,50F Marianne de Béquet a également été utilisé pour les tarifs du 16.9.1974 et du 2.8.1976, notamment comme valeur d’appoint.

Rappelons (cf. Introduction à la présentation des timbres) que le timbre 0,50F Marianne de Béquet a été émis sous forme de feuilles, de carnets et de roulettes et que, pour chaque présentation, il existe des timbres sans barre phosphorescente ou avec trois barres phosphorescentes, celles-ci pouvant être au type A, B ou D.

Dans ce qui suit, nous allons fournir les informations connues sur les dates de mise en vente et de retrait de tous ces timbres. Nous donnerons aussi les premières dates que nous connaissons de ces timbres sur lettres, sachant que dans de nombreux cas, aucune annonce officielle n’a été faite concernant la parution de ces timbres.

Timbres de feuilles

Timbres sans barre phosphorescente et non surchargés

Tarif du 4.1.1971

Émis en vente anticipée à Paris R.P., Paris 6 et Paris 41 le 2 janvier 1971, le timbre Marianne de Béquet à 0,50 F sans barre phosphorescente a été mis en vente générale dans toute la France le 4 janvier 1971. Nous avons indiqué (cf. Tirages réalisés du 0,50F Marianne de Béquet sur presse TD6) que le premier jour de tirage de ce timbre était le 27.11.1970 sur la presse TD6-1 avec le cylindre A.
 

lettre recommandée oblitérée le premier jour d’utilisation du 0,50F Béquet sans barre phosphorescente

 

lettre oblitérée du 2.1.1971 à 0,40F, dernier jour du tarif du 13.01.1969

 

curiosité : lettre oblitérée avec un timbre à 0,40F le second jour du tarif du 4.1.1971 et non taxée

 

lettre publicitaire d’un laboratoire pharmaceutique oblitérée à l’aide du cachet premier jour de la Marianne de Béquet

 

carte maximum oblitérée à l’aide du cachet premier jour de la Marianne de Béquet

 

Tarif du 16.9.1974

 

lettre oblitérée le dernier jour du tarif du 4.1.1971

 

lettre au tarif non urgent oblitérée le premier jour du tarif du 16.9.1974

 

pli au tarif lettre oblitéré le premier jour du tarif du 16.9.1974

 

curiosité : lettre oblitérée avec un timbre à 0,50F le premier jour du tarif du 16.9.1974 et non taxée

 

Tarif du 2.8.1976

 

lettre oblitérée le premier jour du tarif du 2.8.1976

 

Timbres sans barre phosphorescente et surchargés 25F CFA

Le timbre 0,50 Marianne de Béquet surchargé 25F C.F.A. a été mis en vente anticipée à Saint-Benoît à la Réunion le 16 janvier 1971 et en vente générale le 18 janvier 1971. La surcharge en francs C.F.A. a été supprimée le 1er janvier 1975 et des timbres en francs français les ont remplacés. Rappelons (cf. Tirages réalisés du 0,50F Marianne de Béquet sur presse TD6) que le premier jour de tirage de ce timbre est le 11.12.1970 sur la presse TD6-1 avec le cylindre A.
 

lettre avec timbre 0,50F Béquet surchargé 25F CFA oblitérée à l’aide du cachet premier jour

 

lettre recommandée affranchie à 175F CFA = 25F CFA lettre + 150F CFA droit de recommandation, tarif du 4.1.1971, oblitéré en mars 1971

 

pli au tarif lettre du 16.9.1974 oblitéré le dernier mois d’utilisation du timbre 0,50F Marianne de Béquet surchargé 25F CFA

 

lettre recommandée oblitérée à la Réunion début 1975 avec des timbres en francs français

 

Timbres avec trois barres phosphorescentes

Le timbre avec 3 barres phosphorescentes a été vendu à partir du 4.1.1971 dans les bureaux de Clermont-Ferrand et au service philatélique des P.T.T. à Paris.
 

lettre oblitérée à Clermont-Ferrand R.P. le premier jour d’utilisation du 0,50F Béquet avec 3 barres phosphorescentes au type A

 

lettre oblitérée du service philatélique des P.T.T. en mars 1971 du 0,50F Béquet avec 3 barres phosphorescentes au type A

 

Au 1.2.1972, ce timbre a été vendu dans les départements suivants : Ain, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Isère, Loire, Loiret et Rhône et au 1.6.1972 dans les départements de Gironde, Loire-Atlantique, Meurthe-et-Moselle et Moselle. Pour les autres départements, aucune annonce officielle n’a été faite (à ma connaissance).

 

lettre à destination de la Suisse affranchie à 0,50F, taxée avec un cachet de 10 cents car elle aurait dû être affranchie à 0,60F tarif lettre du 1.8.71

 

pli au tarif lettre du 4.1.1971 oblitéré avec un timbre 0,50F Marianne de Béquet avec 3 barres phosphorescentes au type A en Isère courant 1972

 

pli au tarif lettre du 4.1.1971 oblitéré avec un timbre 0,50F Marianne de Béquet avec 3 barres phosphorescentes au type A en Moselle courant 1972

 

Rappelons également (cf. Tirages réalisés du 0,50F Marianne de Béquet sur presse TD6) que les premiers timbres 0,50F Marianne de Béquet avec barres phosphorescentes ont été imprimés lors du 4ème tirage sur la presse TD6-1 avec le cylindre A qui a débuté le 15.12.1970. Ces timbres possédaient des barres au type A.

 

Lettre avec un timbre avec 3 barres phosphorescentes au type A provenant d'une feuille.
Au survol de cette image avec la souris, on fait apparaître une photo sous UV du timbre montrant les 3 barres phosphorescentes au type A (barres homogènes et sans cerne périphérique).

 

La première impression avec des barres au type D a été réalisée le 16.1.1973 (21ème tirage sur la presse TD6-4 avec le cylindre V).

 

Lettre avec un timbre avec 3 barres phosphorescentes au type D provenant d'une feuille. Au survol de cette image avec la souris, on fait apparaître une photo sous UV du timbre montrant les 3 barres phosphorescentes au type D (barres avec léger cerne périphérique et pointillées).

 

La première impression avec des barres au type B a été réalisée le 12.3.1973 (23ème tirage sur la presse TD6-6 avec le cylindre P).

 

Lettre avec un timbre avec 3 barres phosphorescentes au type B provenant d'une feuille. Au survol de cette image avec la souris, on fait apparaître une photo sous UV du timbre montrant les 3 barres phosphorescentes au type B (barres avec cerne périphérique, hétérogènes et plus ou moins creuses).

 

Retrait des timbres

Les timbres de feuilles ont été retirés de la vente le 7 juillet 1978.
 

 

Le timbre de la lettre ci-dessus n’a pas été oblitéré au départ. Il a été annulé à l’arrivée par une marque linéaire de Saint Julia de Loria et la lettre a été taxée le 10 juillet 1978 (le tarif de la lettre non urgente à cette date est de 1,00F, d’où la taxe de 1,00F). Le 10 juillet 1978 était un lundi et il est plus que vraisemblable que la lettre a été postée le vendredi 7 juillet 1978 pour parvenir en Andorre le 10, c’est à dire le jour de retrait du timbre 0,50F Marianne de Béquet.

Timbres de carnets

Rappelons (cf. Carnets émis) qu’il a existé des carnets de 10 et de 20 timbres avec le timbre 0,50F Marianne de Béquet.

Timbres sans barre phosphorescente

Ces timbres ont vraisemblablement été émis début 1971 puisque les premiers tirages connus de ces carnets sont de début décembre 1970.

L’image ci-dessus montre une lettre avec un timbre sans barre phosphorescente issu d’un carnet de 10 timbres. Au survol de cette image avec la souris, on fait apparaître un agrandissement du timbre montrant que ses deux bords horizontaux sont massicotés, ce qui prouve que le timbre est bien issu d’un carnet de 10 timbres.
 

Timbres avec trois barres phosphorescentes

Ces timbres ont été mis en vente dans les Alpes-Maritimes et le Rhône en janvier 1973, l’extension à toute la France ayant été réalisée à partir du 1.7.1973. Rappelons que tous ces timbres ont des barres phosphorescentes au type B, sauf un premier tirage de début décembre 1972.

L’image ci-dessus montre une lettre avec un timbre avec 3 barres phosphorescentes provenant d’un carnet de 10 timbres. Au survol de cette image avec la souris, on peut voir un agrandissement des deux côtés horizontaux du timbre, montrant qu’ils sont tous les deux massicotés, donc que le timbre provient bien d’un carnet de 10 timbres.
 

L’image ci-dessus montre une lettre avec un timbre avec 3 barres phosphorescentes provenant d’un carnet de 20 timbres. Au survol de cette image avec la souris, on peut voir un agrandissement des deux côtés horizontaux du timbre, montrant que seul le côté horizontal supérieur est massicoté, prouvant que ce timbre provient d’un carnet de 20 timbres.
 

Retrait des timbres

Les timbres de carnets ont été retirés de la vente le 20 juin 1975.

Timbres de roulettes

Timbres sans barre phosphorescente

Le premier tirage de ce timbre a eu lieu début 1971, sur papier neutre lumineux.

L’image ci-dessus montre une lettre avec un timbre sans barre phosphorescente issu d’une roulette. Au survol de cette image avec la souris, on fait apparaître un agrandissement du timbre montrant que les dents des deux bords verticaux sont massicotées, ce qui prouve que le timbre est bien issu d’une roulette.
 

Timbres avec trois barres phosphorescentes

Le dernier tirage (le quatrième) de ce timbre a été effectué début 1973, sur papier avec azurant optique, avec 3 barres phosphorescentes au type B.

roulette_pho

Image cliquable : lettre affranchie avec un timbre 0,50F Marianne de Béquet avec 3 barres phosphorescentes au type B provenant d’une roulette

Retrait des timbres

Je ne connais pas la date de retrait des timbres de roulettes du 0,50F Marianne de Béquet.
 


Recherche multi-critères

affichage


Aucun article trouvé pour cette recherche
pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce RSS

2015-2018 © Etude monographique du 0,50F Marianne de Béquet - Tous droits réservés