Bandeau
Etude monographique du 0,50F Marianne de Béquet
Sa naissance, sa production, son utilisation postale

Ce site philatélique étudie le timbre 0,50F Marianne de Béquet, depuis sa conception jusqu’à son utilisation postale en passant par les différentes présentations dont il a fait l’objet.

logo article ou rubrique
Présentation des carnets émis

Introduction

Dans ce chapitre, nous allons décrire tous les carnets avec le timbre 0,50F Marianne de Béquet qui ont été émis. Nous montrerons également quelques variétés concernant certains de ces carnets. On peut signaler que l’on trouve parfois des variétés extrêmement spectaculaires sur les carnets. Ceci provient du mode de réalisation de ceux-ci : les carnets arrivent fermés devant la personne chargée de la vérification et des carnets avec impression à sec, impression défectueuse, piquage à cheval, ... peuvent tout à fait échapper à l’attention du personnel de l’imprimerie et se retrouver dans les bureaux de poste.

Nous terminerons cet article en proposant quelques carnets d’essai liés à ceux contenant des timbres 0,50F Marianne de Béquet, ainsi que deux carnets produits pour les cours d’instruction.

Le carnet C1

C’est un carnet de 10 timbres sans barre phosphorescente, avec une couverture faisant de la publicité pour l’épargne postale :
 

couverture du carnet C1 produite par la confectionneuse 5

 

intérieur du carnet ci-dessus : carnet aristo avec RE 2 et date 10.12.70

 
Les carnets C1 ont été produits du 04.12.70 au 06.05.72 à l’aide des presses TD6-3, 6-4, 6-5 et 6-6. Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses 1, 2, 3, 4, 5, 7 et 8.
 

carnet C1 produit par la confectionneuse 1

 

carnet C1 produit par la confectionneuse 2

 

couverture du carnet C1, confectionneuse 3

 

carnet C1 produit par la confectionneuse 4

 

carnet C1 produit par la confectionneuse 5

 

carnet C1 produit par la confectionneuse 7

 

carnet C1 produit par la confectionneuse 8

 
Voici enfin des variétés affectant des carnets de type C1 :
 

massicotage à cheval d’un carnet C1

 

couverture du carnet précédent

 

feuillet supérieur d’un carnet C1 avec 8 timbres impression défectueuse

 

feuillet inférieur d’un carnet C1 avec 8 timbres impression défectueuse

 

couverture du carnet précédent

Le carnet C2

C’est un carnet de 20 timbres sans barre phosphorescente, avec une couverture faisant de la publicité pour l’épargne postale :
 

couverture du carnet C2 produite par la confectionneuse 6

 

feuillet supérieur du carnet ci-dessus : carnet aristo avec RE 2, date 21.1.71 et presse TD6-6

 

feuillet inférieur du carnet ci-dessus (on voit l’extrémité du R.E. à droite)

 
*

reconstitution de la feuille du carnet ci-dessus montrant le repère électronique complet

 

Les carnets C2 ont été produits du 08.12.70 au 18.05.72 sur les presses TD6-3, 6-5 et 6-6. Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses 6, 7 et 8.
 

carnet C2 produit par la confectionneuse 6

 

carnet C2 produit par la confectionneuse 7

 

carnet C2 produit par la confectionneuse 8

 

Voici maintenant une variété concernant un carnet C2 :
 

feuillet supérieur d’un carnet C2 avec 20 timbres impression à sec

 

feuillet inférieur d’un carnet C2 avec 20 timbres impression à sec

 

couverture du carnet ci-dessus

Le carnet C3

C’est un carnet de 10 timbres sans barre phosphorescente, avec une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres introduit en mars 1972, sans pointillés :
 

couverture du carnet C3 produite par la confectionneuse 5

 

intérieur du carnet ci-dessus : carnet aristo avec RE 8 et date 20.2.73

 

Les carnets C3 ont été produits du 02.05.72 au 11.04.73 sur les presses TD6-5 et TD6-6. Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses 3, 4, 5 et 7 :
 

couverture du carnet C3 produite par la confectionneuse 3

 

couverture du carnet C3 produite par la confectionneuse 4

 

couverture du carnet C3 produite par la confectionneuse 5

 

couverture du carnet C3 produite par la confectionneuse 7

Le carnet C4

C’est un carnet de 10 timbres sans barre phosphorescente, avec une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres, avec des pointillés rajoutés pour informer l’usager du côté par lequel il faut ouvrir le carnet :
 

couverture du carnet C4 produite par la confectionneuse 2

 

intérieur du carnet ci-dessus

 

Les carnets C4 ont été produits du 28.02.73 au 17.04.73 sur les presses TD6-5 et TD6-6. Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses 1 et 2.
 

carnet C4 produit par la confectionneuse 1

 

carnet C4 produit par la confectionneuse 2

Le carnet C5

C’est un carnet de 20 timbres sans barre phosphorescente, avec une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres, sans pointillés :
 

couverture du carnet C5 produite par la confectionneuse 8

 

intérieur du carnet ci-dessus : carnet aristo avec RE 7 et date 26.6.72

 

Les carnets C5 ont été produits du 06.06.72 au 07.04.73 sur les presses TD6-5 et TD6-6. Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses 6 et 8.
 

carnet C5 produit par la confectionneuse 6

 

carnet C5 produit par la confectionneuse 8

 

Voici maintenant un carnet C5 avec des timbres avec impression défectueuse :
 

feuillet supérieur d’un carnet C5 avec 6 timbres impression défectueuse

 

feuillet inférieur d’un carnet C5 avec 6 timbres impression défectueuse

 

couverture du carnet précédent

Le carnet C6

C’est un carnet de 20 timbres sans barre phosphorescente, avec une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres, avec pointillés :
 

couverture du carnet C6 produite par la confectionneuse 8

 

intérieur du carnet ci-dessus : carnet daté 3.1.73

 

Les carnets C6 ont été produits les 31.5.72, 3.1.73 et 17.11.73 sur la presse TD6-5. Les couvertures n’ont été imprimées que sur la confectionneuse 8.

Le carnet C7

C’est un carnet de 10 timbres avec trois barres phosphorescentes au type B et une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres, sans pointillés :
 

couverture du carnet C7, confectionneuse 5

 

intérieur du carnet ci-dessus : carnet daté 2.1.73

 

Les carnets C7 ont été produits du 02.01.73 au 26.07.74 sur les presses TD6-4, 6-5, 6-6 et 6-7. Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses sans numéro, 3, 4, 5 et 7.
 

couverture du carnet C7, confectionneuse 3

 

couverture du carnet C7, confectionneuse 4

 

couverture du carnet C7, confectionneuse 5

 

couverture du carnet C7, confectionneuse 7

 

Voici enfin un carnet C7 avec 10 timbres avec impression à sec :
 

feuillet supérieur d’un carnet C7 avec dix timbres imprimés à sec

 

feuillet inférieur d’un carnet C7 avec 10 timbres impression à sec

 

couverture du carnet précédent

Le carnet C8

C’est un carnet de 10 timbres avec trois barres phosphorescentes au type B et une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres, avec pointillés : 

couverture du carnet C8, confectionneuse 2

 

intérieur du carnet ci-dessus : carnet daté 31.7.74

 

Les carnets C8 ont été produits du 14.02.73 au 31.07.74 sur les presses TD6-5, 6-6 et 6-7. Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses sans numéro, 1 et 2. 
 

carnet C8 produit par la confectionneuse 1

 

carnet C8 produit par la confectionneuse 2

 

carnet C8 produit par la confectionneuse sans numéro

 

Le carnet C9

C’est un carnet de 20 timbres avec trois barres phosphorescentes et une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres, sans pointillés :
 

couverture du carnet C9 produite par la confectionneuse 8

 

Les carnets C9 ont une particularité : ce sont les seuls parmi tous les carnets du 0,50F Marianne de Béquet à avoir été produits avec deux types de barres phosphorescentes : des barres au type A et des barres au type B.

Barres au type A

Description des tirages connus
  • Il existe dans les archives du Musée de la Poste quelques carnets au type C9 avec trois barres phosphorescentes au type A. Voici deux images de ces carnets :
     
    carnet C9 non émis daté 23.10.72 (Source : Copyright Coll. L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste)

     

    photo sous U.V. des timbres du carnet précédent montrant les barres phosphorescentes au type A

     

Ce carnet, daté du 23.10.72 est issu de la presse TD6-5. On peut voir, sur l’image supérieure, des traces d’encre phosphorescente au dos des timbres : il s’agit d’un maculage de l’encre pas encore sèche du tour précédent de la bobine. Cette date du 23.10.72 n’a jamais été trouvée dans les bureaux de poste. Il s’agit donc vraisemblablement d’un carnet non émis.

  • On connaît des carnets produits le 05.12.72 avec trois barres phosphorescentes au type A qui ont été vendus dans des bureaux de poste :
     
    intérieur de carnet C9 avec barres au type A : carnet aristo avec RE 8 et date 5.12.72

     

    photo sous U.V. du carnet précédent : les barres phosphorescentes sont décalées verticalement de 50% environ

     

    agrandissement des timbres du carnet ci-dessus sous U.V. montrant le décalage vertical des barres phosphorescentes

     

    carnet C9 sous U.V. avec des barres au type A normales

     

    reconstitution de la feuille d’un carnet C9 montrant le repère électronique 8 complet

     

Pour ma part, je n’ai jamais vu de tels carnets que provenant de la confectionneuse 8.

  • Enfin, je possède un carnet daté du 27.12.72 dont les timbres sont incontestablement au type A (cf. photo sous UV du feuillet supérieur de ce carnet ci-dessous). Ce carnet n’a, à ma connaissance, jamais été mentionné. Il semble avoir été produit sur la presse TD6-6.
     
    carnet C9 daté 27.12.72 avec des barres phospho au type A

     

    photo sous UV du carnet C9 ci-dessus

     

De curieux carnets

Je vais décrire maintenant cinq carnets présentant des variétés différentes, mais similaires dans le sens où les deux feuillets du carnet ont des barres phosphorescentes disposées différemment, ce qui signifie que les deux bobines de timbres utilisées pour la confection de ces carnets ne sont pas des bobines jumelles obtenues par la coupe de la même bobine imprimée en continu.

  • Carnet n° 1 : pas de barre phosphorescente

Pour ce premier carnet, le feuillet supérieur est totalement sans barre phosphorescente, alors que le feuillet inférieur a des barres phosphorescentes au type A disposées normalement. On peut noter que les timbres ont été imprimés sur la presse TD6-6 le 5.12.1972 et que la couverture du carnet a été réalisée sur la confectionneuse 8.
 

Carnet C9 dont le feuillet supérieur est sans barre phosphorescente

 

Photo sous UV du feuillet supérieur du carnet ci-dessus.
Photo sous UV du feuillet inférieur du carnet ci-dessus.
  • Carnet n° 2 : décalage vertical de 50% des barres phosphorescentes

Ce carnet possède un feuillet supérieur dont les timbres présentent un décalage vertical des barres phosphorescentes de 16 mm vers le haut et un feuillet inférieur où les barres phosphorescentes sont imprimées normalement. Là aussi, les timbres ont été imprimés sur la presse TD6-6 le 5.12.1972 et la couverture du carnet a été réalisée sur la confectionneuse 8.
 

Carnet C9 dont le feuillet supérieur a des barres phosphorescentes décalées verticalement de 50%

 

Photo sous UV du feuillet supérieur du carnet ci-dessus.
Photo sous UV du feuillet inférieur du carnet ci-dessus.
  • Carnet n° 3 : décalage horizontal des barres phosphorescentes

Ce carnet possède un feuillet supérieur dont les barres phosphorescentes sont continues et présentent un décalage horizontal de 6 mm vers la gauche. Sur le feuillet inférieur, les barres phosphorescentes sont imprimées normalement. On peut noter que le décalage horizontal des barres phosphorescentes crée deux timbres tenant à la marge droite ne possédant que deux barres phosphorescentes. La couverture de ce carnet a été réalisée sur la confectionneuse 8.
 

Carnet C9 dont le feuillet supérieur a des barres phosphorescentes continues décalées horizontalement

 

Photo sous UV du feuillet supérieur du carnet ci-dessus.
Photo sous UV du feuillet inférieur du carnet ci-dessus.
  • Carnet n° 4 : décalage horizontal et vertical des barres phosphorescentes

Ce carnet possède un feuillet supérieur dont les timbres présentent un décalage vertical des barres phosphorescentes de 6 mm vers le bas et un décalage horizontal de 11 mm vers la gauche. Par ailleurs, les barres phosphorescentes sont plus larges (4,5 mm) que les barres normales. Sur le feuillet inférieur, les barres phosphorescentes sont imprimées normalement. On peut noter que le décalage horizontal des barres phosphorescentes crée deux timbres tenant à la marge droite ne possédant qu’une barre phosphorescente et demi (la barre phosphorescente du milieu est à cheval sur la dentelure). La couverture de ce carnet a été réalisée sur la confectionneuse 8.
 

Carnet C9 dont le feuillet supérieur a des barres phosphorescentes décalées horizontalement et verticalement

 

Photo sous UV du feuillet supérieur du carnet ci-dessus.
Photo sous UV du feuillet inférieur du carnet ci-dessus.
  • Carnet n° 5 : décalage horizontal et vertical des barres phosphorescentes

Ce dernier carnet possède un feuillet supérieur dont les timbres présentent un décalage vertical des barres phosphorescentes de 10 mm vers le haut et un décalage horizontal de 7,5 mm vers la gauche. Sur le feuillet inférieur, les barres phosphorescentes sont imprimées normalement. On peut noter que le décalage horizontal des barres phosphorescentes crée deux timbres tenant à la marge droite ne possédant que deux barres phosphorescentes. La couverture de ce carnet a été réalisée sur la confectionneuse 8.
 

Carnet C9 dont le feuillet supérieur a des barres phosphorescentes continues larges horizontalement et verticalement

 

Photo sous UV du feuillet supérieur du carnet ci-dessus.
Photo sous UV du feuillet inférieur du carnet ci-dessus.

Barres au type B

Tous les autres tirages connus du carnet C9, du 02.01.73 au 31.05.74, sont avec trois barres au type B. Ils ont été imprimés sur les presses TD6-5, 6-6 et 6-7. 
 

couverture du carnet C9, confectionneuse 8

 

intérieur du carnet ci-dessus : carnet daté 2.1.73 (1er jour des timbres avec barres au type B ?)

 

Voici un autre carnet C9 avec des barres au type B très reconnaissables :
 

photo sous U.V. d’un carnet C9 avec des barres phosphorescentes au type B

 

agrandissement de 2 timbres du carnet ci-dessus

 

Les couvertures ont été imprimées à l’aide des confectionneuses 6, 8 et sans numéro. 
 

carnet C9 produit par la confectionneuse 6

 

carnet C9 produit par la confectionneuse 8

 

carnet C9 produit par la confectionneuse sans numéro

 

Voici maintenant un carnet C9 avec impression partielle sur 4 timbres :

 

feuillet supérieur d’un carnet C9 avec 4 timbres impression partielle

 

couverture du carnet précédent provenant de la confectionneuse 8

 

Le carnet C10

C’est un carnet de 20 timbres avec trois barres phosphorescentes au type B et une couverture faisant de la publicité pour l’utilisation du code postal à 5 chiffres, avec pointillés :
 

couverture du carnet C10 produite par la confectionneuse 6

 

intérieur du carnet ci-dessus

 

Les carnets C10 ont été produits du 14.05.74 au 24.07.74 avec des barres au type B, sur la presse TD6-7. Les couvertures ont été imprimées uniquement à l’aide de la confectionneuse 6.

Pour terminer cette partie sur la description des carnets comportant des timbres 0,50F Marianne de Béquet, je voudrais montrer un morceau de carnet assez inhabituel :
 

feuillet de carnet de 20 avec un raccord au scotch vert

 

verso du carnet précédent

 

C’est un feuillet de carnet reconstitué avec un raccord de scotch vert. La partie supérieure du feuillet est composée d’une bande de 5 timbres imprimés à sec et la partie inférieure d’une bande de 5 timbres imprimés normalement. On peut noter que les deux bandes sont très légèrement décalées. D’après un ancien employé de l’ITVF, il s’agirait d’« un raccord de bobines de timbres sur la confectionneuse pour enlever une partie fautée à l’impression taille-douce ». Le conducteur de la machine aurait mis les morceaux fautés sans les couvertures dans une caisse spéciale destinée aux rebuts. Mais ce feuillet de carnet aurait échappé à la destruction.

Carnets d’essai

On connaît un certain nombre de carnets d’essai avec des vignettes Palissy au type 2 (format 18x22,5 mm, dentelé 13x13). Ces carnets étaient produits pour la fabrication des carnets ou le réglage des distributeurs (cf . la brochure de G. GOMEZ sur les carnets d’essai) :
 

carnet d’essai de 10 timbres type C1 Palissy bleu acier

 

couverture du carnet précédent confectionneuse 5

 

carnet d’essai de 10 timbres type C1 Palissy vert

 

couverture du carnet précédent confectionneuse 5

 

carnet d’essai de 10 timbres type C4 ou C8 Palissy violet

 

couverture du carnet précédent confectionneuse 1

 

carnet d’essai de 20 timbres type C5 ou C9 Palissy violet

 

couverture du carnet précédent confectionneuse 6

 

Carnets des cours d’instruction

Deux types de carnets sans timbre ont été confectionnés pour les centres d’instruction des P.T.T. à l’époque de la Marianne de Béquet à 0,50F. Ils servaient aux élèves du cours de guichetier pour procéder au comptage de leur sous-caisse, mais étaient aussi destinés au réglage des découpeuses ou des distributeurs de carnets (cf . la brochure de G. GOMEZ sur les carnets d’essai) :
 

carnet de 10 timbres pour les cours d’instruction

 

carnet de 20 timbres pour les cours d’instruction

 

qrcode:https://050mariannedebequet.spipfactory.fr/Presentation-des-carnets-emis